Rapports de cohortes et rapports de rétention | AppsFlyer

La rétention de l'utilisateur est l'un des KPI (indicateurs clés de performance) qui préoccupent le plus les marketeurs mobiles, et ils ont bien raison. Il est plus coûteux d'attirer une nouvelle installation ou un nouvel utilisateur que de garder un utilisateur actif. La rétention de l'utilisateur est très importante dans les applications verticales hautement addictives ou actives, telles que les jeux vidéos et les applications pratiques. Les marketeurs d'applications mobiles, les chefs de produit et les investisseurs examinent habituellement les jours 1, 7 et 30. Veuillez noter que dans le jargon du secteur, ces segments sont généralement notés J1, J7 et J30. D'autres catégories communes de rétention utilisent J3 (jour 3), J5 (jour 5) et J14 (jour 14).

Certains marchés (par exemple la Chine) utilisent la rétention comme un indicateur de performance de média payant, alors que les sources média sont rémunérées selon leur capacité à fournir des utilisateur qui correspondent aux objectifs de rétention prédéfinis. De ce fait, les marketeurs mobiles de ces régions sont très attentifs à leurs rapports de rétention.

Veuillez noter que les rapports de rétention comparent les installations en se basant sur le lancement des applications, alors que les rapports de cohortes s'intéressent aux dates d'installation.

Retention_gif_no-side-bar (1)

Comment calculer la rétention

La rétention est calculée en sélectionnant les utilisateurs actifs depuis l'installation sur une période donnée (en jours ou en semaines), ainsi que le nombre total d'utilisateurs qui ont lancé l'application à la date spécifiée dans la plage.

Que chercher

Lorsque vous examinez le rapport de rétention, utilisez le code couleur et les données de performance pour déterminer quelle source média génère la plus forte rétention. Les sources média avec une rétention forte au début mais faible dans l'ensemble peuvent nécessiter une optimisation supplémentaire.

Creusez davantage avec les filtres de rétention dynamiques

Même si le rapport par défaut est un premier indicateur utile pour le bon fonctionnement de la rétention de l'application, le plus important se trouve directement dans les filtres dynamiques de ces rapports. Ces filtres approfondis fournissement des informations remarquables sur les critères potentiels de rétention, y compris : la taille minimale de la cohorte, la sélection multiple par source média, la campagne, ad_set, ad_group, la géolocalisation, l'ID du site (sous-éditeur), les critères personnalisés, l'état du wifi, la géolocalisation par ville, la version de l'application, la version du système d'exploitation, la marque de l'appareil et plus encore. Faire des recherches approfondies dans ces sous-filtres dynamiques permet aux marketeurs de découvrir quels segments ont la plus forte rétention et quels cas particuliers nécessitent une recherche plus poussée. Par exemple, une rétention faible sur des appareils particuliers peut signaler un problème technique potentiel alors qu'une rétention faible dans des régions spécifiques peut présenter des possibilités d'optimisation marketing.

Ces informations clés permettent de comprendre et d'optimiser les applications ainsi que les performances marketing afin d'améliorer les principaux KPI.

La rétention pour les agences

Vous travaillez avec une agence ? Il est maintenant plus facile que jamais de suivre le taux de rétention de chaque campagne. Les agences ont facilement accès aux données de rétention de leurs campagnes directement depuis leur tableau de bord, sans avoir besoin de demander aux clients de télécharger les données et de les leur envoyer manuellement.

Pour plus d'informations sur les rapports de rétention, veuillez consulter les ressources suivantes :

What are you waiting for?
 Learn about AppsFlyer’s mobile attribution technology