2018IndexPage - French - AppsFlyer
1

Introduction

Small Divider

Référence du secteur, l’ AppsFlyer Performance Index revient dans son Édition VII, offrant aux marketeurs d’applications le bilan le plus complet de la performance des sources médias mobiles durant le premier semestre 2018. Nous avons analysé un total de 14,5 milliards d’installations et 25 milliards d’ouvertures d’application de plus de 8 000 applications.

Small Divider

Quoi de neuf dans l’Édition VII

Exploration en profondeur des catégories
Grâce à notre échelle d’opération et à notre croissance continue autour du globe, nous sommes en mesure d’offrir des données bien plus segmentées sans compromettre leur validité statistique. Pour cette édition, nous avons le plaisir de vous annoncer que nous avons établi un classement par genre de la catégorie gaming. Nous l’avons divisée en trois groupes : casual, midcore & stratégie et casino et jeux de hasard. Dans la catégorie non-gaming, nous avons regroupé les genres vie & culture, utilitaires et applications de shopping.

Indice de croissance
Afin de mieux comprendre les mutations régionales du paysage des médias, nous avons introduit un indice entièrement axé sur la croissance. Nous avons pris en compte plusieurs paramètres de croissance pour obtenir une indication solide du succès d’un réseau. Pour pouvoir souligner la performance de plus de sources médias dans une région spécifique, nous avons inclus un classement des applications les plus prometteuses. Les marketeurs disposent ainsi de plus d’options à explorer et peuvent optimiser encore davantage leur mix-média.

Classement des antipodes !
Bénéficiant d’une croissance exceptionnelle, l’Australie et la Nouvelle-Zélande constituent les ajouts les plus récents à l’Index, qui couvre à présent neuf régions dans le monde entier.

Small Divider
2

Méthodologie

Small Divider

Période

S1(janvier - juin 2018)

Nombre de réseaux médias évalués

0

(avec un minimum de 50 000 installations attribuées)

Nombre d'installations

0

milliards

Nombre d'applications

0

(avec un minimum de 2 000 installations non-organiques)

Nombre d'ouvertures d'applications

0

milliards

À propos de notre méthodologieBlack Arrow Pointing Right

Classements

Nous avons supprimé les sources média qui ne respectaient pas notre seuil strict sur deux aspects:

1) Volume : Sur la base de l’adoption du client et le nombre d’installations attribuées, à la fois par région et par niveau de plate-forme.

2) Fraude: Sur la base du taux de fraude par région (une explication détaillée apparaît dans la section Fraude). L’échelle inégalée d’AppsFlyer sur le marché nous permet de fournir l’impact de la fraude le plus précis sur la performance des sources média.

 

L’INDICE DE PERFORMANCE Classement par volume : Un classement des sources média basé sur le nombre total d’installations attribuées que chacune avait générées, moins le nombre d’installations frauduleuses qui sont arrivées par son réseau. Cette soustraction a généré un nombre sain (sans fraude), à partir duquel une pénalité de fraude supplémentaire a été factorisée sur la base du taux de fraude régional du réseau en question. Classement par puissance – Volume et rétention combinés : Nous avons normalisé et combiné les nombres d’installations saines (sans fraude) et le score de rétention pondéré* de chaque source média. Nous avons ensuite factorisé une autre pénalité basée sur le taux de fraude général du réseau pour la région concernée.

 

L’INDICE ROI MONDIAL Nous avons calculé le chiffre du revenu sain de chaque source média (basé sur son taux de fraude régional), puis factorisé une pénalité supplémentaire de fraude basée sur ce taux. Nous avons ensuite divisé le chiffre du revenu par l’eCPI du réseau sur la base du volume massif de données des coûts provenant de plus de 100 sources. Il est important de souligner que l’indice ROI n’a factorisé que les apps ayant rapporté les coûts et les revenus.

 

L’INDICE DE CROISSANCE Nous avons comparé la performance des 350 meilleures sources médias sur le premier semestre 2018 vs 2017. Le calcul se base sur la combinaison de plusieurs facteurs: la croissance des installations, la croissance du nombre d’apps, et la croissance de la moyenne des installations par app.

 

L’INDICE DE RETARGETING MONDIAL Classement par volume : un classement des sources média basé sur le nombre total de conversions de retargeting attribuées que chacune avait générées. Une conversion se produit lorsqu’un utilisateur existant qui a installé l’application s’engage dans la campagne de retargeting (à l’exception des réattributions). Classement par puissance – Volume et revenu généré combinés : nous avons normalisé et combiné le nombre de conversions de retargeting attribuées et le revenu généré par ces conversions (sur la base de tous les événements rapportés après que l’attribution de retargeting s’est produite et dans les limites de la fenêtre d’attribution).

Score de rétention

ÉTAPE 1 Nous avons calculé le taux de rétention non organique de chaque application par source média et par région. Nous l’avons fait chaque jour pendant une période de 30 jours en divisant le nombre d’utilisateurs actifs le jour dit par le nombre total d’utilisateurs ayant lancé l’application pour la première fois au cours de la période sélectionnée. Nous avons ajouté deux signaux à plus long terme — semaines 8 et 12 après l’installation — en divisant le nombre d’utilisateurs actifs pendant la semaine en question par le nombre total d’utilisateurs ayant d’abord lancé l’application dans la période de temps hebdomadaire sélectionnée.

ÉTAPE 2 Nous avons calculé le taux de rétention organique de chaque application au niveau régional, séparément pour chaque jour pendant 30 jours et pour les semaines 8 et 12.

ÉTAPE 3 Puis nous avons comparé les taux de rétention organiques et non-organiques pour chaque période de temps. Utiliser la rétention organique comme valeur de référence a réduit considérablement l’impact de la qualité d’une application donnée et offre donc une bien meilleure indication de la performance de la source média.

ÉTAPE 4 Nous avons calculé une moyenne pondérée à l’aide d’une logique basée sur la rétention ; plus un utilisateur est retenu longtemps, plus la pondération affectée est élevée. Ainsi, le ratio non-organique à organique du jour 1 avait la pondération la plus faible et celui de la semaine 12 avait la plus grande pondération. Cette moyenne pondérée représente notre score de rétention.

ÉTAPE 5 Nous avons calculé le score global pondéré de rétention du réseau pour une plate-forme, une région et une catégorie concernées en prenant le score de rétention de chaque application séparément et en factorisant le nombre d’installations qu’elle fournissait.

Fraude

Taux d’installations frauduleuses: nous avons divisé le nombre d’installations frauduleuses d’un réseau, provenant principalement de la fraude par réinitialisation d’identifiant d’appareil, par son nombre total d’installations attribuées.

Taux de fraude par braconnage: Nous avons divisé le nombre d’installations frauduleuses provenant de click flooding, de piratage d’installation et de piratage de clic par son nombre total d’installations attribuées.

Taux de fraude global: nous avons divisé le nombre d’installations frauduleuses ou braconnées d’un réseau par son nombre total d’installations attribuées.

Calcul des installations saines: nous avons déduit le nombre d’installations frauduleuses du nombre total d’installations de chaque réseau, sur la base de ses taux d’installation frauduleuses et braconnées (ces dernières consistent à voler des utilisateurs organiques ou non organiques à d’autres réseaux, et donc à impacter le nombre d’installations).

Calcul du score de rétention saine: Nous avons réduit le score de rétention d’un réseau en fonction de son taux de fraude par braconnage (principalement constituée par le vol d’utilisateurs organiques, augmentant de ce fait le niveau de rétention et d’engagement d’un réseau).

 

Calcul du ROI sain: Nous avons réduit la valeur du revenu moyen par utilisateur (ARPU) d’un réseau en fonction de son taux de fraude par braconnage (identique au calcul du score de rétention saine car l’ARPU est un KPI qualité).

 

Fraude par région: le niveau de fraude étant différent selon les régions pour différents réseaux, chaque taux a été calculé séparément par région (correspondant au découpage régional de l’Index).

 

Exclusion: les réseaux qui ne respectent pas notre seuil global de taux de fraude par région ont été exclus de l’indice concerné.

Remarques générales

Le groupage des indices se base sur les verticales suivantes:        

Vie & culture: shopping, divertissement, style de vie, Voyage, Santé & Fitness, Alimentaire & boisson, Musique, Social, Nouvelles, Education, Parentage, Livres, Rencontres, Immobilier & Maison, Beaute, Art & Design.                                     

Utilité: Utilités, Outilsm Plans & Navigation, Meteo, Personnalisation, Photo, Productivité,  lecteur de vidéos.

Jeux : Jeux, Puzzle, Carte, Jeu de société, Mots, Educatifs, Triviaux                                                      
Jeux midcore & stratégie: Aventure, simulation, action, jeux de role, stratégie, arcade, course

Jeux de casino & pari: casino, paris sportifs

Le trafic analysé dans l’Index comprend les formats publicitaires payants et non payants.
Le classement mondial n’inclut que les sources média ayant une activité significative dans au
moins deux des régions suivantes : Amérique du Nord, Amérique latine, Asie et Europe

3

Libelle de l'indice

Small Divider

Son succès peut être attribué à une utilisation efficace d'un format publicitaire de plus en plus populaire pour l'acquisition d'utilisateurs de qualité : les publicités interactives « Playable ». Par ailleurs, il a fortement investi dans la science des données pour acheter de manière intelligente et réduire son CPI.

4

L'indice de croissance

Small Divider

5

L'indice de ROI

Small Divider

*L'indice ROI se base sur 210 millions d'installations avec donnees de cout et sur plus de 1.5 millards de USD de revenue sur plus de 3300 apps qui reportent couts et revenus.

6

L'indice global sur le retargeting

Small Divider

7

Principales constatations — Classements universels

Small Divider

L'essor de Google se poursuit

La part de Google dans l'ensemble des installations non organiques d'applications a augmenté au taux impressionnant de 23 % dans le monde entier. Les progressions les plus importantes ont été constatées dans les marchés émergents d'Amérique latine, d'Inde et d'Asie du Sud-Est, tandis qu'une augmentation de sa part de marché a également été enregistrée en Amérique du Nord et en Europe, mais à un rythme moindre. La montée de Google dans l'Index résulte du recentrage du géant de la recherche sur le secteur mobile, et en particulier son investissement audacieux dans les campagnes universelles de promotion d'application (UAC).

En dépit de ses grands progrès dans le domaine du marketing d'application, Google ne figure toujours qu'en seconde place derrière Facebook. Le réseau social demeure la source média n°1 des marketeurs d'applications mobiles, obtenant les meilleures places dans tous les indices universels, y compris dans la nouvelle catégorie, les classements par groupes. De fait, la proportion des applications ayant un budget marketing qui déploient des campagnes de publicité sur Facebook atteint le chiffre impressionnant de 3 sur 4. Nous constatons néanmoins que Google devient indéniablement une menace de plus en plus sérieuse pour la domination de Facebook.

L'indice de croissance signale un paysage des médias en mutation parmi ses plus grands acteurs

Un rapide survol des éditions récentes pourrait mener l'observateur à penser que la nouvelle édition ne présente que peu de changement. Cela est en partie exact, de nombreux réseaux maintenant leur présence dans tous les Index. Mais nous voyons, au sein même de ces réseaux, de nombreux changements au fil du temps. Les sources médias changent leur angle d'attaque, connaissent une expansion mondiale ou encore gagnent/perdent du terrain dans le paysage des médias où une compétition féroce fait rage.

Par ailleurs, il existe de nombreuses nouvelles sources médias qui suivent une trajectoire de croissance prometteuse dans une région spécifique. Ces réseaux valent sans aucun doute d'être explorés, les marketeurs étant toujours à la recherche de nouveaux canaux dans lesquels investir.

La fraude a un impact significatif sur les classements

La fraude aux installations des applications mobiles s'est intensifiée par rapport au précédent Index. Cela est particulièrement vrai pour les applications non-gaming, avec un taux de fraude quatre fois supérieur à celui touchant les applications gaming. Il semble que le manque de sophistication parmi les marketeurs d'applications non-gaming, allié à des gains plus importants poussent les mauvais joueurs à cibler les applications non-gaming plus souvent que les applications gaming. Cela dit, il serait absolument faux d'imaginer que la fraude ait quitté les réseaux de gaming.

Parmi les applications non-gaming, celles de shopping ont été les plus affectées, suivies par le groupe plus important des applications lifestyle, et enfin le groupe des utilitaires, avec un taux de fraude inférieur de 50 % à celui qui touche les applications de shopping. Dans la catégorie gaming, les applications casino & jeux de hasard ont été les plus ciblées par les fraudeurs, en raison de l'importance des gains, suivies par le groupe casual (20 % de moins que les applications casino), et enfin le groupe midcore & stratégie (25 % de moins que le groupe casual). Comme toujours, la fraude a été très largement prise en compte dans notre méthodologie, tant au niveau de la catégorie qu'au niveau régional (voir la section méthodologie pour plus de détails).

Vous recherchez des sources médias pour le shopping ?

Le shopping est un secteur central du marché des applications, que nous avons vu croître de manière significative au cours de l'an passé. À ce titre, il mérite d'avoir son propre indice. Les résultats indiquent que Facebook est en position dominante sur cette catégorie, en raison de son échelle inégalée et de sa qualité exceptionnelle. Google et Apple Search Ads lui emboîtent le pas, en utilisant les données puissantes d'intention de recherche : un signal fort dans le domaine du shopping. Twitter et Liftoff ont aussi obtenu de bons résultats pour les applications de shopping.

Consolidation, mais uniquement dans la catégorie gaming

Globalement, nous avons constaté en comparant les précédents indices gaming aux indices actuels qu'il existe environ 20 % de réseaux en moins. Le gaming devient de plus en plus une spécialité, et souvent les marketeurs d'application de gaming les plus avisés savent où investir leur budget. Le secteur du gaming est également marqué par moins de variations, comme on le constate par le fait que Facebook, Google, AppLovin et Apple Search Ads se réservent les 4 premières places dans les classements universels des 3 genres de la catégorie gaming.

À l'inverse, le nombre de réseaux du secteur non-gaming est relativement inchangé comparé au précédent indice, avec plus de 50 % de sources médias supplémentaires utilisées par ces applications par rapport aux applications gaming. Il est important de remarquer que simultanément, les annonceurs de gaming utilisent activement plus de sources médias, mais ils les sélectionnent parmi une sélection plus restreinte. Il est vrai que le gaming a par nature une portée beaucoup plus mondiale que locale, laissant une place aux réseaux plus locaux dans le marché non-gaming.

ironSource a une santé de fer

ironSource a enregistré un bond impressionnant dans l'Édition VII, passant de la 12e à la 6e place dans le classement universel gaming. Le réseau publicitaire a démontré une amélioration importante de sa qualité, qui peut sans doute être attribuée à la croissance de son réseau vidéo et des médias interactifs, alliée à une opération ambitieuse de lutte contre la fraude.

ironSource a obtenu des résultats particulièrement encourageants dans les catégories midcore & stratégie (n°5 dans l'indice universel et n°3 dans l'indice ROI), et casino & jeux de hasard (n°1 dans l'indice ROI). Sa part dans les installations d'applications de gaming a augmenté de 28 %, en particulier en raison de sa croissance relative en Amérique latine, en Chine et dans l'ensemble Japon/Corée.

Snapchat gagne du terrain, en particulier dans la catégorie non-gaming

Depuis son entrée sur le marché des installations d'applications, Snapchat a fait des progrès significatifs. Cela est particulièrement remarquable dans la catégorie non-gaming, où il a gagné 5 places pour devenir 4e dans le classement par volume, et en passant de la 16e à la 8e place dans le classement général. Dans l'indice ROI, Snapchat est n°1 dans la catégorie gaming casual.

Globalement, la croissance de la part de Snapchat dans les installations d'applications non-gaming a atteint le chiffre colossal de 75 %, tandis que dans la catégorie gaming, une croissance relative impressionnante de 36 % a été relevée. La croissance du réseau social a été en très grande partie stimulée par sa progression en Inde, en Europe de l'Est et en Australie.

La dynamique d'Apple Search Ads se poursuit

Moins de deux ans après son lancement, Apple Search Ads est devenue l'une des principales sources médias, se plaçant en 3e position pour le nombre d'applications fonctionnant sur sa plate-forme, juste derrière Facebook et Google. Son domaine sur l'App Store est un espace lucratif pour les marketeurs souhaitant se placer en tête de leurs concurrents.

Dans le domaine gaming, Apple Search Ads a amélioré sa position, passant de la 5e à la 4e place dans le classement général, et en gagnant quatre places dans le volume d'installations, passant de la 14e à la 10e place. Dans la catégorie non-gaming, Apple a également progressé dans le classement par volume, passant de la 6e à la 3e place.

Globalement, sa part des installations d'applications a augmenté de près de 20 %. Sa croissance a été en grande partie stimulée par l'Amérique latine et l'Australie. Force est d'admettre qu'Apple Search Ads connaît une dynamique remarquable, alors que son lancement dans d'autres marchés des régions EMEA et APAC est tout récent.

CrossInstall : la star montante

Le réseau américain a connu une croissance énorme, prenant la 1re place de l'indice de croissance universel. Une raison évidente est le fait qu'il ait réussi à enregistrer un très bon ROI, atteignant la 1re place dans l'indice ROI de la catégorie gaming.

Son succès peut être attribué à une utilisation efficace d'un format publicitaire de plus en plus populaire pour l'acquisition d'utilisateurs de qualité : les publicités interactives « Playable ». Par ailleurs, il a fortement investi dans la science des données pour acheter de manière intelligente et réduire son CPI.